Peut-on se fier à un test ADN réalisé en ligne ?

Les conflits familiaux peuvent conduire, dans de nombreux cas, à rejeter le lien de paternité qui unit un homme à son enfant. Dans ces moments, il est fréquent de souhaiter recourir à un test ADN en ligne afin de prouver l’absence de lien de paternité entre les individus. Il est alors plus facile d’accepter le désaccord et de rechercher ses propres origines. Pour éviter les conflits inutiles, les tests de paternité en ligne propose des analyses ADN très utiles pour prouver le lien de paternité, ou l’absence de lien, entre un individu et son enfant.

Pourquoi avoir recours à un test ADN en ligne ?

Les tests ADN réalisés en ligne, et commandés auprès de laboratoires étrangers, sont accessibles à toute personne disposant d’une connexion Internet et d’une carte bancaire. Ces tests permettent de déterminer avec exactitude les liens génétiques présents entre deux personnes. Il est ainsi possible d’effectuer un test de paternité, un test de maternité, un test ADN entre frères, et même un test impliquant les grands parents. Ces tests sont basés sur le fait que le séquençage génétique est commun à toute une lignée, et que la comparaison de deux échantillons comportant des traces d’ADN permet de prouver scientifiquement le lien entre deux personnes.

Aussi, un test de paternité peut être utilisé en cas de conflit familial. Pour intenter une action en recherche de paternité, nier une possession d’état ou bien solliciter une pension alimentaire, il peut être utile d’agir en justice pour prouver qu’une personne est bien son père, ou inversement, qu’elle est bien son enfant. Le recours à un test ADN en ligne est simple, rapide, sécurisé, peu onéreux et surtout discret. Il permet donc d’avoir une idée fiable du résultat d’un test ADN, si ce dernier était demandé en justice dans le cadre d’une procédure menée devant le Tribunal de grande instance.

Quelle est la différence entre un test ADN réalisé en justice et un test ADN réalisé en ligne ?

La question revient souvent de savoir quelle est la différence entre un test ADN sollicité en ligne, auprès d’un laboratoire étranger, et un test ADN ordonné par voie judiciaire, réalisé par un laboratoire national accrédité.

Comme son nom l’indique, le laboratoire national est accrédité. Non seulement l’accréditation signifie que le matériel utilisé permet d’avoir confiance en les résultats des tests ADN, mais en plus, que la personne qui effectue le test est assermentée pour contrôler l’identité de la personne testée. Devant un laboratoire national accrédité, il n’est donc pas nécessaire de parler de la comparaison de l’ADN présent dans tel ou tel échantillon avec un autre prélèvement, on peut certifier des résultats génétiques entre telle ou telle personne directement.

À l’inverse, le laboratoire étranger qui propose des tests en ligne ne sera pas en mesure de vérifier l’identité de la personne testée. Aussi, le test ADN portera sur la comparaison de deux échantillons, mais ne visera aucune personne déterminée. Si scientifiquement, les résultats de ces tests sont irréprochables, les résultats de la comparaison ne visent aucune personne déterminée et identifiée. En ce sens, ils ne peuvent être utilisés en justice.

Pourtant, les techniques et matériels scientifiques utilisés sont les mêmes. La différence provient uniquement de l’agrégation de certains laboratoires français, habitués à effectuer des vérifications d’identité. Ainsi, les résultats obtenus en cas de concordance de l’ADN sont fiables à plus de 99,99 %. Le test de paternité en ligne peut donc être utilisé sans problème avant d’acter en justice, afin de connaître sans contrainte l’issue de la procédure.

Comment améliorer les chances de succès de son test ADN en ligne ?

Lorsqu’on sollicite un test ADN en ligne, c’est le demandeur qui doit réaliser le prélèvement ADN qui permettra d’effectuer le test. Il faut donc veiller à ce que ce dernier possède suffisamment les caractéristiques génétiques du potentiel père biologique. Si les meilleures façons de procéder à un test ADN sont de réaliser une prise de sang ou d’effectuer un frottis buccal, la valeur juridique du test génétique ne permet pas d’y procéder en France.

Il est donc nécessaire de rechercher des éléments sur lesquels l’individu aurait pu laisser des marqueurs génétiques. Ces marqueurs, qui offriront au laboratoire le génome de l’individu dont on cherche à connaître le lien de parenté, peuvent être recueillis sur une brosse à dent, par exemple, qui contiendra un échantillon de salive. Un coton tige peut également faire l’affaire, ou encore quelques ongles ou cheveux fraichement coupés. En cas de relations intimes, un préservatif peut également être envoyé au laboratoire, selon les possibilités de chaque individu.

Quelles sont les chances de succès d’un test ADN ?

Les chances de succès d’un test ADN dépendent de l’échantillon qui sera renvoyé par la poste par le demandeur. Malheureusement, en dehors des prélèvements sanguins, les prélèvements réalisés en vue d’effectuer des tests génétiques sont moins performants. La présence de données génétiques qui permettront d’effectuer une recherche ADN, et de déterminer par le patrimoine génétique si une personne est le père biologique de l’enfant, dépend de l’échantillon renvoyé au laboratoire.

À titre d’exemple, une tâche de sang fraiche (un coton imbibé de sang par exemple), ou de sperme, contenu dans un mouchoir ou dans un préservatif, posséderont avec une forte probabilité des échantillons ADN qui permettront de confirmer ou d’infirmer la présomption de paternité dont bénéficie l’auteur de la reconnaissance de l’enfant.

À l’inverse, une paille ou quelques ongles coupés il y a plusieurs jours n’apporteront pas la même précision au laboratoire, et n’appuieront pas forcément la contestation de paternité. Il est nécessaire de comprendre que dans ce cas, ce n’est pas le résultat du laboratoire qui n’est pas fiable, mais que la question concerne l’incapacité des chercheurs à donner un résultat, faute de présence d’un ADN exploitable pour l’analyse. En d’autres termes, si l’échantillon envoyé par la poste au laboratoire ne possède pas assez d’ADN, il est nécessaire de renouveler la procédure. Le demandeur devrait donc privilégier les éléments qui ont le plus de chance de contenir de l’ADN lorsqu’il souhaite envoyer ses prélèvements au laboratoire.

Quel est le coût d’un test de paternité ?

Le test de paternité est un examen génétique qui permet de vérifier le lien de parenté biologique entre un enfant et son éventuel géniteur. Il est généralement accompli à partir de prélèvements buccaux, dans lesquels le chromosome Y permet d’explorer la lignée paternelle. Également appelé test ADN, le test de paternité est usuellement réalisé dans le cadre de démarches d’ordre juridique.

Cependant, il est de plus en plus usité, étant donné qu’actuellement, il devient plus simple de trouver des kits de test de paternité sur la toile. Au-delà de la confirmation d’un lien de filiation entre un homme et son enfant, le recours au test ADN est aussi valable dans d’autres situations. Quelles sont donc les raisons de recourir à un tel test ? Comment l’effectuer et quel peut être son coût ? Ci-dessous quelques éléments de réponses.

Les différentes raisons de procéder à un test de paternité

Diverses circonstances peuvent inciter à faire un test de paternité. Ce test peut notamment être demandé par une femme enceinte qui, ayant eu des relations intimes avec deux hommes dans une courte période, ne sait pas lequel est le père de l’enfant. Cela permet ainsi de dissiper le moindre doute sur la véritable identité du père biologique de son futur bébé. Deux options sont envisageables, soit choisir une analyse ADN prénatale à entreprendre au cours de la grossesse, soit un test de paternité normal, à effectuer après la naissancede l’enfant.

Un test de paternité est également pratiqué en guise de preuve, selon lequel un père détient des droits particuliers sur son enfant, dans le cas où ce dernier est divorcé de son épouse. Le test ADN peut ainsi donner la réponse avant de procéder à un test accompli par un laboratoire national agréé, qui pourra être exigé par le Tribunal de grande instance. Ce dernier test certifiera que le père possède effectivement un lien de parenté, et peut conduire à lui offrir l’autorité parentale ou un droit de visite et d’hébergement de son fils ou sa fille. Cela, que l’enfant ait été conçu hors mariage ou pendant le mariage. Toutefois, il peut aussi aider une mère à réclamer une pension alimentaire à son ex-partenaire.

D’autres procédures judiciaires en droit de la famille peuvent requérir la réalisation d’un test. Les analyses ADN peuvent entrer en jeu afin d’élucider des problèmes familiaux qui sont dans la plupart des cas relatifs à un conflit entre des héritiers. Elles aident en outre à connaître l’origine d’une personne. Dans ce cas, des tests ADN réalisés sur les grands-parents peuvent être entrepris.Dans le cas de la disparition d’une personne, le test ADN peut se révéler utile. Il permet de confirmer qu’une personne perdue de vue depuis plusieurs années est en réalité celle qui est recherchée, comme par exemple un père. Un test de paternité peut être efficace pour savoir si deux enfants sont des jumeaux, des frères ou des sœurs.

En clair, les tests de paternité sont des éléments permettant d’attester avec exactitude le lien de parenté entre deux personnes. Vous pouvez procéder à cet examen pour résoudre différentes situations familiales compliquées. Et attendu que ce test consiste à démontrer le lien de filiation paternelle entre deux individus, il sera nécessaire de solliciter au moins deux personnes de la lignée paternelle concernée. Aussi, pour l’exécution d’un test de paternité, il est essentiel de recourir à un laboratoire d’expertise ADN agréé et qualifié. Le laboratoire doit se conformer aux normes internationales, telles que la norme ISO17025.

Comment faire un test de paternité ?

Le déroulement d’un test de paternité dépend du type d’échantillons d’ADN extrait sur les personnes concernées. En général, l’échantillon le plus utilisé pour le test ADN est le prélèvement buccal. Il s’agit d’une méthode indolore qui consiste en un frottis dans votre boucheà l’aide d’un genre de coton-tige pour avoir un échantillon de salive. Dans le cas où l’une des deux personnes, que ce soit le père et l’enfant, est dans l’impossibilité de présenter un échantillon, il est toujours possible de prélever l’ADN sur tout type de support : empreintes génétiques, sperme, ongles, liquide amniotique, prélèvement sanguin, cheveux…

Ces échantillons seront transmis au laboratoire, lequel pratiquera tous les examens indispensables afin de définir s’il existe ou non un lien de filiation, légitime ou pas.Certains laboratoires tels qu’Europaternité peuvent vous aider à simplifier vos prélèvements pour l’accomplissement du test ADN. Ils pourront vous proposer des kits prêts à l’usage. Ces kits sont parfaitement légaux et ont été conçus afin de vous faciliter la tâche. Lorsque les résultats sont obtenus, ces derniers vous seront aussitôt renvoyés.

Comment déterminer le prix d’un test de paternité ?

Le coût d’un test ADN dépend de nombreux critères. Si le tarif du test standard s’élève à 149 euros, des frais de retour du kit par la poste doivent être remboursés par le demandeur de test. Les frais de renvoi des résultats sont néanmoins inclus dans le prix du test. Toujours est-il que ce prix peut être revu à la hausse suivant certains paramètres.

Test sur une femme enceinte pour la recherchede paternité de son futur bébé

Si une mère désire connaître l’identité du père biologique de son enfant alors qu’elle est encore en pleine période de grossesse, elle devra opter pour un test de paternité non invasif dont le montant est d’environ 950 euros. Ce test ne peut être effectué qu’à compter de la 8e semaine de grossesse. Il requiert une prise de sang auprès de la femme enceinte et un frottis buccal pour le prétendu père.

Le prix du test ADN en fonction du genre de prélèvement réalisé

Le prix de base d’un test standard est de 149 euros pour un enfant et son géniteur. Ce test est fait grâce à des échantillons buccaux qui sont dits standards. Tout autre prélèvement est donc considéré comme non-standard. Un échantillon non standard doit être soumis à un test de viabilité coûtant 90 euros. Ce test de viabilité vise à extraire une substance génétique permettant d’entreprendre le test.

Le coût du test suivant le nombre de parents à tester

Pour un prétendu père et un enfant, le prix du test revient à 149 euros. Si vous envisagez de faire un test de paternité sur plusieurs personnes, cela coûtera 90 euros de plus pour chaque père et enfant. Ce, si les prélèvements de chaque individu à tester parviennent au même moment au laboratoire.

Test d’infidélité : Un test pour lever les doutes sur l’infidélité de votre conjoint

Le test d’infidélité est un test d’ADN qui permet de lever les doutes sur l’infidélité de votre partenaire

Si vous vivez en couple, il est possible que le doute s’installe quant à la fidélité de votre partenaire. Voyage d’affaire, anniversaire surprise, enterrement de vie de jeune fille… Tout peut arriver et les doutes peuvent parfois conduire à l’échec d’une relation. Pour éviter de détruire son couple, il est possible de s’assurer de la fidélité de l’être cher grâce à un test ADN réalisé discrètement par un laboratoire étranger. Les progrès de la science permettent ainsi d’attester avec exactitude de la fidélité ou non de la personne avec laquelle vous entretenez une relation.

Comment fonctionne un test de fidélité ADN ?

Le test ADN de fidélité fonctionne exactement comme un test de paternité ou un test ADN de maternité. En d’autres termes, il s’agit de prélever un échantillon pouvant contenir de l’ADN, afin de comparer ce dernier avec l’ADN des membres du couple. Si un ADN tiers est trouvé sur une tâche de sperme ou bien dans les draps du domicile conjugal, alors il est possible d’en déduire que le partenaire en question a été infidèle.

Le test de fidélité peut être utilisé dans les deux sens : il permet de vérifier si un homme trompe sa femme, mais également si une femme trompe son mari. Parce que la vie commune mène parfois à une tromperie et à des relations extraconjugales, ce type d’infidélité laisse des traces, qui peuvent être relevées et comparées de manière scientifique. Bien entendu, ces tests ADN sont complémentaires aux autres doutes qui peuvent s’installer dans le couple. Si un partenaire a déjà été trompé plusieurs fois, et que des messages provenant d’un site de rencontre sont trouvés sur son téléphone, alors il est possible d’émettre des doutes quant à un éventuel adultère.

Sur quels éléments doit-on prélever de l’ADN pour effectuer le test ?

C’est ici que le test de fidélité est très intéressant. Ce dernier peut porter sur de nombreux éléments, qu’ils soient communs au couple (draps, housse de coussin, verre…) ou qu’ils appartiennent à chacun d’entre eux séparément (brosse à dent, sous-vêtements, préservatifs…). S’il n’y a jamais eu d’infidélité masculine ou de femme infidèle, alors les éléments d’ordre intimes ou sexuels ne devraient posséder que l’ADN des membres du couple. En revanche, si l’un des deux venait à avoir un amant ou avoir une maîtresse, alors de l’ADN tiers viendrait se joindre aux résultats normaux.

Ainsi, de nombreux éléments peuvent être recueillis. Sans entrer dans un travail de détective, ni devenir parano, l’excitation peut parfois pousser les amants à commettre de nombreuses erreurs. Une écharpe oubliée dans la chambre à coucher, un cheveu blond laissé sous l’oreiller, une brosse à dent jetable qui est restée à sa place… De nombreux indices peuvent être disséminés sur le lieu de l’adultère lors de la réalisation de fantasmes sexuels sans son partenaire.

Un test de fidélité est très simple à réaliser grâce aux laboratoires en ligne

Si vous avez un doute quant à la fidélité dans le couple, il est possible de solliciter un kit de prélèvement auprès d’un laboratoire étranger afin d’effectuer un test de fidélité de manière discrète. En cas de risque de tromperie, il est possible de solliciter un tel test, qui évitera à l’un des deux partenaires de récupérer son portable et de le fouiller pendant la douche de l’autre, pensant qu’il pourrait avoir une liaison.

En cas de doute sur sa relation amoureuse, un kit de prélèvement pourra être envoyé par un laboratoire 100% en ligne. Ce dernier permettra à la personne qui le sollicite de prélever divers éléments sur le lieu du domicile conjugal d’un couple en difficulté. Il peut s’agir d’une brosse à dent, d’un verre, de draps, d’une tâche de sang ou de sperme, d’un préservatif usagé, d’un rouge à lèvre, d’un sous-vêtement, d’un coton tige…

Une fois ces éléments renvoyés au laboratoire d’analyse par la poste, le laboratoire pourra analyser l’ADN présent sur ce dernier et comparer ces extraits à l’ADN du couple en question. Le laboratoire pourra ainsi affirmer avec une précision exceptionnelle s’il y a eu une infidélité conjugale ou non. Si l’ADN correspond, alors il n’y a pas eu de relation extra conjugale. S’il y a un ADN tiers, alors on pourra en déduire qu’une personne a bien trompé son partenaire, qu’il s’agisse d’une liaison avec une femme ou avec un homme.

Que faire après un test ADN de fidélité ?

Les résultats du test ADN, s’ils sont exacts, permettront de déduire s’il y a eu une personne infidèle dans le couple. Cependant, un tel test permettra seulement de déduire des rencontres extra conjugales, mais ne donnera pas l’identité de la maîtresse de son mari ou de l’amant de sa femme. En tout cas, une trahison pourra être assurée dans le cadre de la vie de couple, ce qui peut avoir de grandes conséquences pour l’avenir de celui-ci.

Le test ADN effectué auprès d’un laboratoire étranger ne peut être produit en justice. Il ne sera donc pas possible d’engager une procédure de divorce aux torts exclusifs de son mari devant le juge aux affaires familiales sur ce fondement, pour solliciter des dommages et intérêts. Si la femme sait qu’elle a un mari infidèle, ou que l’homme est certain d’avoir été trompé, le test ADN lui permettra d’en avoir une parfaite certitude et de commencer à collecter des éléments prouvant que son partenaire a pu avoir une aventure.

Conclusion sur le test d’infidélité en ligne

En d’autres termes, le test ADN d’infidélité permet d’éviter une jalousie injustifiée au sein d’un couple. Si un partenaire n’a jamais trompé l’autre, il est inutile de devenir parano et de compliquer les relations humaines au sein du ménage. En revanche, en cas de rencontres extraconjugales, l’un des partenaires qui estime avoir été trompé peut engager la procédure qui lui convient.

Pour lever tout doute sur la sincérité de votre partenaire, et savoir si vous avez été trompé, Europaternité vous propose l’envoi d’un kit de prélèvement ADN à domicile qui vous permettra de recueillir les échantillons nécessaires et de les renvoyer par voie postale. Une fois les prélèvements discrètement effectués, les résultats sont disponibles par Internet sous quelques jours. Pourquoi rester dans le doute lorsqu’il est aussi simple de connaître la vérité sur son couple ?

France : Tout savoir sur les tests de paternité auprès des laboratoires étrangers

Il est possible en France de solliciter un test de paternité auprès d’un laboratoire étranger

Le test de paternité est-il légal en France ? Risque-t-on quelque chose à pratiquer un prélèvement et à l’envoyer à un laboratoire étranger pour le faire analyser ? Peut-on produire de tels résultats en justice ?
Les questions relatives aux tests ADN en France reviennent de manière très récurrente, et il faut dire que la législation en la matière peut s’avérer un peu floue.

Qu’est ce qu’un test ADN avec kit de prélèvement ?

Pour bien comprendre la teneur du propos, il est tout d’abord nécessaire de savoir ce qu’est exactement un test ADN, un kit de prélèvement et quelles sont les méthodes pour réaliser ce dernier.

Pourquoi faire un test ADN à domicile avec un kit de prélèvement ?

Il existe mille et une raisons de pratiquer un test ADN à domicile. Pour vérifier les liens génétiques qui existent entre un père et son enfant ou entre deux membres d’une même fratrie, parce que le doute s’installe parfois sur le patrimoine génétique d’une personne… Il peut dans ces cas être nécessaire d’avoir recours à un test génétique discret qui ne créera aucun conflit entre les différents membres de la famille.

Le kit de prélèvement Europaternité en deux mots

Pour effectuer le test ADN, rien de plus simple. Certains laboratoires étrangers proposent l’envoi gratuit d’un kit de prélèvement qui vous permettra de recueillir certains éléments d’ADN de la personne que vous souhaitez tester. Un cheveu, un coton tige, des morceaux de peau ou un tissu présentant des tâches de sang ou de sperme fera en l’espèce tout à fait l’affaire.

Une fois renvoyé au laboratoire par voie postale, le laboratoire beffectue les analyses nécessaires pour envoyer des résultats fiables à plus de 99,9%. La fiabilité de ces résultats ne diffère pas selon que le test est réalisé par un laboratoire français ou étranger : tous s’appuient sur les meilleures technologies d’étude.

Commandez votre kit de prélèvement à domicile

Le point sur la légalité du test ADN en France

Face à la discrétion qu’apporte la réalisation du test, et les tarifs low cost qui sont pratiqués par les laboratoires étrangers, la tentation est grande d’avoir recours à un test ADN en ligne. Pour autant, un doute subsiste régulièrement dans l’esprit du public : est-il légal d’avoir recours à un tel test ?

La différence entre légalité et recevabilité du test ADN

Vous l’aurez compris, l’analyse ADN permet de comparer les profils génétiques de deux personnes afin de trouver un éventuel lien de parenté entre eux. Le prélèvement d’une information génétique et son envoi auprès d’un laboratoire étranger se font généralement sans le consentement de la personne concernée, qui n’est la plupart du temps même pas au courant de la procédure qui se dessine.

Pratiquer un prélèvement d’ADN afin de comparer les caractéristiques génétiques d’un échantillon avec un autre est tout à fait légal en France. Il ne pourra ainsi pas vous être reproché d’avoir prélevé des marqueurs génétiques afin de vérifier si la personne testée est bien votre père biologique ou non. Cela étant, il faut que le test soit non invasif pour qu’il soit légal, c’est-à-dire que la personne concernée ne doit pas être contrainte de le pratiquer. L’examen des caractéristiques et empreintes génétiques doit ainsi se faire sur des échantillons ramassés de manière indépendante (cheveux, mouchoir imbibé de sang, tâche de sperme, coton tige…), et non prélevés sur une personne par contrainte.

S’ils sont légaux en France, les tests de paternité et autres tests ADN effectués auprès de laboratoires étrangers ne sont pas recevables en justice, c’est-à-dire qu’ils ne pourront fonder une condamnation judiciaire. Même si la fiabilité de ces tests est la même que celle accessible dans les laboratoires français agréés par le Ministère de la Justice, le manque de rigueur quant à la vérification de l’identité de la personne testée empêcherait d’en déduire des conséquences sur le plan légal (filiation, fixation d’une pension alimentaire…).

Dans quelles conditions utiliser le test ADN avec l’aide d’un laboratoire étranger ?

Si le test ADN peut être utilisé sans l’autorisation de la personne concernée mais pas produit en justice, à quoi sert-il ? Il est nécessaire de comprendre qu’une analyse génétique peut être rendue nécessaire par des doutes en matière de filiation, généralement sur la notion de paternité. Or, réclamer une expertise biologique peut être source de nombreux conflits au sein d’une même famille.

Lorsqu’une action est engagée devant le Tribunal de grande instance, conformément à la loi française, les analyses génétiques ne peuvent être imposées à la personne concernée, et doivent être effectuées via une prise de sang ou le prélèvement d’un échantillon de salive par l’un des laboratoires agréés en France pour cela. La procédure judiciaire ne permet donc pas de préserver l’anonymat pendant le test afin de comparer les données génétiques recueillies. Cela peut donc être source de conflit au sein d’une famille.

Le test ADN permet d’avoir une première idée avant d’envisager une action en justice

Si vous ne souhaitez pas agir en justice sans être certain du résultat de votre action, il est envisageable d’avoir recours à un test de paternité en ligne. Ce dernier permettra de démontrer ou de contester le lien de filiation grâce à la comparaison d’une empreinte génétique prélevée avec le kit et envoyé par la poste.

Si le test de paternité effectué via un kit de prélèvement n’a pas de valeur juridique pour fonder une action en contestation de paternité ou toutes les autres actions relatives à la filiation, ce dernier permet d’effectuer le test scientifique et d’en connaître les résultats avant d’avoir recours aux tribunaux.

Il peut en effet arriver que l’acte de reconnaissance soit faussé. Par exemple, dans un couple marié, l’homme se voit attribuer une présomption de paternité. Pourtant, seul un test ADN permet de démontrer scientifiquement qu’il est le père biologique de l’enfant. Dans ce contexte, l’établissement de la filiation effectué par voie de présomption peut être vérifié par l’échantillonnage d’un prélèvement et l’envoi de ce dernier au laboratoire d’analyse. Après la réception des résultats du test, la personne qui en est à l’origine pourra effectuer une recherche de paternité et contester les éléments qui figurent à l’état civil.

Vous souhaitez avoir recours à un test ADN en toute discrétion ?

Que vous émettiez des doutes sur vos parents ou que vous souhaitiez connaitre le résultat d’un test ADN avant d’agir en justice, il est tout à fait possible de commander un kit de prélèvement gratuit par voie postale afin de procéder à l’échantillonnage. Grâce à ce dernier, vous pourrez prélever des éléments qui comportent de l’ADN afin de comparer ce dernier avec le vôtre. Vous aurez ainsi le cœur net concernant vos origines et pourrez envisager l’avenir plus sereinement.

Commandez votre kit de prélèvement à domicile

Comment bénéficier d’un test de paternité gratuit ?

Réaliser un test de paternité gratuit, est-ce possible ? Comment faire ?

De nombreuses personnes souhaitent réaliser un test de paternité pour tester leurs empreintes génétiques, mais peu d’entre elles savent comment réaliser ce dernier. Pourtant, il est possible de se faire envoyer un kit de test de paternité gratuit pour effectuer un prélèvement en toute discrétion. Comment fonctionne le test de paternité gratuit ? Quel budget faut-il compter pour effectuer les analyses biologiques ? En combien de temps sont disponibles les résultats ? Nous vous répondons.

Pourquoi réaliser un test de paternité ?

Parce qu’une même famille peut connaitre d’importantes divisions, il est parfois nécessaire de remédier à ces moments de doute pour avancer dans la convivialité. Ainsi, de nombreuses personnes ont recours à un test de paternité afin de mieux connaitre leurs origines. Il est possible, par le biais d’un simple kit de prélèvement, de vérifier le lien de parenté que l’on entretien avec une personne à l’aide d’un prélèvement, la plupart du temps réalisé à l’insu de cette dernière.

Un tel test de paternité n’aura ainsi pas pour objectif d’agir en justice. Il ne s’agit pas d’un test officiel qui vise à produire des effets juridiques. Son résultat ne pourra pas être utilisé devant un juge pour demander la fixation d’une pension alimentaire, par exemple. Néanmoins, il permettra d’analyser les empreintes génétiques de deux personnes pour établir la vérité sur l’identité du père biologique. Une vérité relative, certes, mais qui permettra d’écarter les doutes qui planent sur la période précédant la naissance d’un enfant. Par la suite, selon le résultat d’analyse des empreintes, il sera possible de mener une action en recherche de paternité qui, elle, aura pour but de produire des effets juridiques.

Le test de paternité est-il gratuit ?

Le test de paternité est en général commandé auprès d’un laboratoire étranger, soit par Internet, soit par téléphone. Sur commande, il est possible de se faire envoyer par voie postale un kit de prélèvement, de manière entièrement gratuite. Ce kit permettra d’effectuer les prélèvements nécessaires pour établir ou non un lien de filiation entre deux individus. Le prélèvement est non invasif, il consistera à récolter certains éléments pouvant contenir les marqueurs génétiques de la personne testée.

Une fois le prélèvement réalisé, l’échantillon est renvoyé au laboratoire par voie postale afin d’examiner le patrimoine génétique qu’il contient, et ainsi indiquer au demandeur le résultat des tests ADN le plus rapidement possible. Si l’envoi du kit de prélèvement du test de paternité est gratuit, l’analyse de l’ADN par le laboratoire est onéreuse. Cependant, les coûts de ces laboratoires sont généralement très faibles compte tenu de la précision avec laquelle ils apportent des réponses. Saviez-vous que si le prélèvement effectué contient de l’ADN, le résultat du test est donné avec une précision supérieure à 99,9% ?

Comment fonctionne le prélèvement réalisé ?

L’envoi du kit de prélèvement permettant de réaliser le test de paternité le test de paternité est gratuit. Ce dernier contient une notice ainsi que tous les éléments nécessaires pour réaliser le prélèvement. C’est à la personne qui commande le kit de réaliser le meilleur prélèvement afin de faire apparaître les caractéristiques génétiques de la personne testée.

Il faut savoir qu’en matière de test ADN, les meilleurs prélèvements sont invasifs. Par excellence, le frottis buccal permettant de récolter la salive ou encore une prise de sang permettent de mettre en évidence l’empreinte génétique d’un individu et ainsi d’établir un lien de paternité avec la plus grande fiabilité. À l’inverse, d’autres échantillons pouvant être prélevés peuvent ne pas fonctionner, car la probabilité qu’ils contiennent de l’ADN permettant d’étudier le génome est plus faible.

Quels sont les prélèvements pouvant être réalisés ?

À peu près tout et n’importe quoi peut être prélevé pour le test ADN, lequel permettra l’établissement de la filiation généalogique de la personne qui le demande. Les tâches de sang et de sperme fraîches sont à privilégier lors d’un prélèvement ADN, car ces dernières ont la probabilité la plus forte de contenir de l’ADN, des chromosomes et donc un gêne qui permettra d’établir la filiation lors de l’analyse ADN.

Si d’autres éléments peuvent être prélevés (cheveux, poils, peau, brosse à dent ou paille usagées…), ces derniers possèdent une probabilité inférieure de contenir des traces ADN permettant de réaliser des tests génétiques. Il y a donc des chances pour que les laboratoires étrangers ou français ne soient pas en mesure de déterminer si la personne testée est le père biologique de l’enfant, et que le prélèvement ait ainsi été envoyé pour rien.

Le test de paternité dégrade-t-il les relations familiales ?

En règle générale, un test de paternité est sollicité auprès d’un laboratoire étranger pour vérifier les marqueurs génétiques d’une personne (le père présumé) sans son consentement, de manière occulte.

Le test permet alors d’avoir le cœur net en cas de doute, sans dégrader les liens familiaux qui unissent les membres d’une même famille. L’auteur de la reconnaissance de paternité effectuée à la naissance peut, dans certains cas, ne pas être le père, surtout lorsque la mère a pu avoir des relations intimes avec une autre personne au début d’une relation. Le kit de prélèvement sollicité auprès d’un laboratoire étranger permet alors d’analyser les données génétiques d’une personne et de lever tous les doutes sur la filiation à l’insu de cette dernière, donc sans dégrader les relations qui unissent les individus.

Et si le résultat du test est négatif ? Comment faire valoir ses droits ?

Comme vu précédemment, le test de paternité réalisé auprès d’un laboratoire étranger n’a pas de valeur légale en France. Si le résultat est scientifiquement incontestable, il faut avant d’engager une action devant le Tribunal de grande instance, se soumettre à un test ADN réalisé dans un laboratoire français habilité, qui aura pour sa part une valeur juridique. La procédure sera cependant sans surprise grâce au résultat obtenu à l’aide du premier kit de prélèvement. Le recours à un laboratoire étranger enlève ainsi tout caractère aléatoire à la procédure en contestation de paternité réalisée en France par la suite.

Test de paternité : ce test ADN est-il vraiment fiable ?

Un test de paternité est-il fiable ? Comment pratiquer les prélèvements d’ADN ?

En matière de filiation, de nombreux doutes peuvent s’installer chez une mère ou un enfant au fil des années. N’avez-vous jamais eu un doute sur vos origines ? Comment être absolument certain que celui qui vous a éduqué au fil des années est bien votre père ? Pour éviter ces questions, le Droit de la famille a posé de nombreuses solutions. Il n’y a désormais plus de distinction entre la filiation naturelle et la filiation légitime, issue du mariage. Le lien de paternité est défini lorsque le père est l’auteur de la reconnaissance de l’enfant, et l’établissement de la filiation est alors immédiat.

À cet instant, les marqueurs génétiques ne sont jamais vérifiés pour assurer que la personne qui vient reconnaître son enfant est bien le père biologique de l’enfant. S’il existe une présomption de paternité au sein des couples mariés, les relations sont souvent plus complexes, et la naissance d’un enfant n’est parfois pas incompatible avec une action en recherche de paternité dans les années qui suivent.

Pour quelles raisons pratiquer un test de paternité ?

Malgré ce que peut préciser l’acte de naissance, il est possible que la mère, l’enfant, ou même le père présumé souhaitent pratiquer un test de paternité.La recherche de paternité prend ainsi tout son sens dans les familles qui peuvent parfois se montrer divisées, ou sur lesquelles plane un doute auquel la génétique peut répondre. Un enfant qui pense que son père présumé n’est pas son père biologique, une mère qui souhaite s’assurer que l’homme avec qui elle vit est bien le père de son enfant, un père qui remet en question la parole de sa femme après qu’elle lui ait expliqué qu’elle n’avait pas fréquenté ce collaborateur lors du dernier voyage d’affaire…

Faire appel à un laboratoire étranger pour réaliser un test de paternité permet d’écarter les doutes qui subsistent quant au lien de parenté, sans pour autant engager une action en contestation de paternité en Justice. Le test peut bien évidemment être réalisé avec le consentement de la personne testée, mais la discrétion est également souvent envisagée. Il est en effet possible d’envoyer des échantillons au laboratoire pour effectuer le test de paternité à l’insu du père présumé, et ainsi éviter tout conflit familial lié à la question.

Le test de paternité est-il vraiment fiable ?

La question revient de manière très récurrente en matière d’établissement d’un lien de paternité. L’arbre généalogique, la couleur des yeux ou encore la présence de certaines maladies héréditaires ne permettent pas toujours d’établir un lien certain de paternité entre deux individus. Ces critères peuvent éventuellement être utilisés pour retrouver les origines d’une personne, mais ils sont loin d’être aussi précis qu’une analyse ADN.

Les analyses ADN vont se baser sur le patrimoine génétique d’une personne pour mettre en corrélation les chromosomes et allèles présents dans les cellules prélevées. Le résultat du test s’appuie ainsi sur un véritable résultat scientifique, ce qui est nettement plus rassurant que la plupart des déductions généalogiques qui peuvent être réalisées.

Selon le type de test réalisé, et le nombre de régions de l’ADN explorées, la fiabilité du résultat sera différente. Dans tous les cas de figure, elle reste généralement supérieure à 99,99%, ce qui permet d’attester de la relation ou de l’absence de relation entre deux individus avec une précision scientifique. Les tests génétiques s’appuient ainsi sur des prélèvements sanguins, de la salive (prélevée sur un coton tige lors d’un frottis buccal) ou sur tout autre prélèvement réalisé par la personne qui commande le test. Toute la procédure a voir en détails ici. Les résultats des tests sont remis très rapidement à l’individu, qui peut alors être certain de l’identité de son géniteur.

Comment pratiquer un test de paternité en toute discrétion ?

Il est nécessaire de savoir qu’en France, un test de paternité réalisé sur Internet ne pourra pas être utilisé en Justice. Il n’aura aucune valeur juridique. Les laboratoires étrangers qui effectuent des tests ADN ne proposent les résultats du test qu’à titre indicatif. Si vous souhaitez engager une action judiciaire, il est nécessaire de demander un test en Justice, lequel sera réalisé dans un laboratoire accrédité par le Ministère.

Il n’est pas possible de contraindre une personne à recueillir ses données génétiques pour prouver les liens familiaux. Ainsi, pour faire le test, vous ne pourrez pas obliger votre père à se soumettre à un frottis buccal destiné à recueillir ses empreintes génétiques pour les faire analyser. En revanche, il est possible à titre indicatif de recueillir l’empreinte génétique d’une personne par prélèvement non invasif, et d’envoyer ce dernier par la Poste à un laboratoire effectuant un test de paternité. La réponse arrive ensuite dans les quelques jours ouvrables qui suivent l’envoi.

Quels sont les prélèvements qui peuvent être effectués pour demander un test de paternité ?

Le plus important pour qu’un test de paternité puisse être réalisé, c’est d’envoyer de l’ADN à analyser au laboratoire. Si un échantillon de salive ou une prise de sang sont les deux voies les plus sûres pour effectuer un test de paternité, ces méthodes invasives ne correspondront pas à tous les profils. Dans de nombreux cas, le test est réalisé en secret par un membre de la famille.

Dans une telle situation, il est nécessaire d’effectuer un prélèvement pour faire le test et établir un lien de filiation. Il suffira alors au demandeur de commander, par Internet ou par téléphone, un kit de prélèvement qui permettra de recueillir scientifiquement certains éléments pouvant contenir de l’ADN, et de renvoyer ce dernier au laboratoire qui fournira les résultats sous quelques jours ouvrés.

De cette manière, de nombreux éléments du corps peuvent être utilisés car ils contiennent de l’ADN : une serviette imbibée d’une tâche de sang, des ongles, un mégot de cigarette, des brins de cheveux, une tâche de sperme, une paille usagée, une brosse à dent… Selon la nature du prélèvement, il est possible que la quantité d’ADN ne soit pas suffisante pour procéder au test de paternité. Il est donc important de privilégier les tâches de sang ou de sperme, la fraicheur du prélèvement étant de mise pour garantir un résultat.

Une fois le prélèvement effectué, l’envoi s’effectue par voie postale et le laboratoire effectue le test demandé, les résultats étant disponibles sous quelques jours. Réaliser un test de paternité est donc extrêmement simple et fiable, alors pourquoi hésiter ?