L’interprétation du test ADN de paternité

L’analyse de l’ADN est la méthode la plus précise pour établir une lignée paternelle ou une lignée maternelle et bien évidemment, pour faire une action en recherche de paternité. Les pourcentages de précision d’un test ADN sont proches de 99.99%. Il y a la possibilité d’une petite marge d’erreur, mais c’est tellement infime, qu’il n’y a pas de quoi avoir peur.

L’établissement d’un lien de filiation grâce au test de paternité

Pour effectuer un test de paternité, les laboratoires ont besoin d’échantillon du père présumé et de l’enfant. Une fois cela fait, il est possible d’extraire les empreintes génétiques et de les comparer. L’échantillon de salive est le prélèvement avec le plus de marqueurs génétiques et amenant à un résultat correct et positif.

Il faut savoir que les parents vont transmettre la moitié de leurs gènes à leurs enfants : on recense 23 paires de chromosomes. Réaliser un test permet de comparer les empreintes génétiques entre le père et l’enfant afin de voir s’ils ont des similitudes. Généralement, la demande d’un test ADN résulte d’une procédure judiciaire pendant laquelle le tribunal de grande instance ordonnera les parties concernées de s’en charger. Mais il est possible de le faire de sa propre initiative.

Comment lire les résultats d’un test ADN ?

Généralement, tout laboratoire français se doit d’être reconnu par la norme ISO 17025 ou norme internationale pour les systèmes de qualité d’un laboratoire. Il est possible d’opter pour un test de paternité à domicile afin d’être plus serein. Le test ADN impliquera une évaluation totale des marqueurs génétiques des personnes concernées et le nombre exact qu’elles se partagent entre elles. Il est recommandé d’inclure les échantillons de la mère car ils peuvent aider à affirmer le lien de paternité et permettent d’avoir des résultats plus tangibles.

Il est important de préciser que dès la réception des échantillons par le laboratoire, il faut attendre 2 à 3 jours pour avoir des résultats. Le délai sera fonction du type de prélèvement qui sera remis : les échantillons salivaires sont rapides et sont les plus utilisés. Il faut prévoir un délai plus long pour les cheveux, les ongles ou d’autres prélèvements.

La réception des échantillons d’ADN au laboratoire

Il y a deux types de résultats possibles lorsque l’on effectue un test de paternité :

  • L’inclusion : c’est le premier type de résultat que vous pouvez avoir. Il informe que le père présumé est réellement le père biologique de l’enfant, avec des résultats positifs à 99.99%
  • Un autre résultat qui peut arriver est l’exclusion : quand le père présumé n’est pas le père biologique de l’enfant. La probabilité de paternité est de 0%.

Une fois que les échantillons d’ADN sont reçus dans les laboratoires et que 15 des marqueurs génétiques sont extraits, il est possible de dresser un tableau pour présenter le rapport de paternité. Vous retrouverez une colonne pour les marqueurs du père présumé, une autre pour l’enfant et une dernière, pour les échantillons de la mère qui ont été testés.

Dans tous les cas, même s’il y a 20 marqueurs génétiques, il faut en tester 21 dont 24 pour les tests de paternité. Il faut préciser que le 21ème marqueur génétique ou locus génétique est le gène de l´amélogénine du genre. Il va déterminer le sexe et sert surtout à éviter les erreurs lors de l’emballage des échantillons.

Pendant le test de paternité, il existe une analyse statistique effectuée par les laboratoires. Plus concrètement, si la probabilité d’un test de paternité positif est de 99.99%, cela veut dire que l’homme testé est susceptible à 99.99% d’être le père de l’enfant plutôt qu’un autre homme sélectionné dans un même groupe éthique. C’est l’Indice de Paternité Associé qui permettra aux laboratoires de donner des résultats précis sans se tromper.

Quels sont les avantages de faire des tests génétiques ?

  • Etablir un lien de paternité

La motivation première de faire un prélèvement d’un échantillon est de répondre à sa préoccupation de recherche de paternité. Des tests de paternité permettent de savoir que le père présumé est réellement le père de l’enfant et permettent de demander une pension alimentaire ou un droit de garde/visite. Il est aujourd’hui possible de faire des analyses ADN avant la naissance d’un enfant. En plus, il est possible de faire ces analyses ADN chez soi grâce à un kit d’échantillonnage à envoyer par la poste.

  • Découvrir ses ancêtres

De plus en plus de personnes veulent procéder aux tests ADN car ils ont une certaine curiosité par rapport à leur lignée, leurs ancêtres et leurs origines. Réaliser un test d’ascendance, permet donc d’établir son arbre généalogique. Vous bénéficierez de résultats indiquant vos mélanges ethniques. Outre cela, faire un test permet d’établir un lien héréditaire entre deux personnes.

  • Connaître son état de santé

L’adn est propre à chaque individu. Il ne va pas seulement établir l’apparence physique d’une personne ou ses origines ancestrales. Faire une expertise biologique permet aussi d’identifier le fonctionnement de notre organisme. On peut donc y voir son patrimoine génétique, sa prédisposition à une maladie ou la fragilité de son système immunitaire. En interprétant bien les résultats du test, vous aurez la possibilité de connaître vos faiblesses et vous prendrez les dispositions nécessaires pour les pallier. Toutefois, l’état de santé d’une personne ne dépendra pas seulement des prélèvements faits mais aussi de son hygiène de vie et de son environnement.

Nos Accréditations
(Norme ISO - CAP - ACLASS)