Les informations nécessaires à savoir avant de faire un test de paternité

L’objectif du test ADN est de comparer deux échantillons afin de rechercher un lien de filiation. Il est indispensable que les deux personnes impliquées aient donné leur consentement. Dans certaines actions en recherche, le test de paternité implique un échantillon tiers afin d’accélérer le processus !

Comment fonctionne le test de paternité ?

Afin d’effectuer un test de paternité, il convient de faire un frottis buccal, une prise de sang ou de prélever une tache de sang sur un support quelconque. Comme il est assez complexe d’extraire l’ADN des échantillons non standards, l’échantillon de salive est le plus recommandé. Afin d´établir la filiation, il est possible de lancer les démarches à tout moment dès que vous avez un doute : quand tous les participants sont présents dans le cadre du test de paternité standard ou avant la naissance de l’enfant.

Si les personnes concernées par cette action en recherche de paternité ne sont pas présentes ou qu’elles ne veulent pas se soumettre au test, il est possible de réaliser le test adn par le biais d’échantillons non standards. Ce procédé doit se faire avec l’approbation des intéressés. Dans certains cas, un test adn post-mortem peut se faire à condition que de son vivant, la personne ait donné son aval par écrit.

L’étude de l’ADN du père présumé et de l’enfant

Il est à préciser que les parents vont transmettre une grande partie de leurs gènes à leurs descendants. En tout, on recense 23 paires de chromosomes qui permettront d’analyser le patrimoine génétique du père et de l’enfant. Ce test peut se faire dans une démarche personnelle ou à la suite d’une procédure judiciaire.

Le laboratoire d´expertise génétique censé faire le test de paternité doit être certifié par la norme ISO 17025 ou la norme internationale indiquant la qualité d’un laboratoire. Le kit de test à domicile, permet d’entamer les démarches de recherche de paternité plus sereinement. Il est tout à fait possible d’inclure les échantillons maternels pour encore plus de précision pour prouver la paternité. Les résultats seront obtenus dans un délai de 2 à 3 jours ouvrés.

Quelles sont les démarches à suivre pour faire un test paternité à la maison ?

Il est tout à fait possible d’effectuer un test paternité chez soi, par le biais de kit. Dans ce kit de prélèvement, il y aura un équipement stérile pour effectuer le test et les consignes nécessaires pour que la prise d’échantillons et leur envoi vers le labo se passe bien. Une fois le paiement effectué, votre kit sera livré chez vous en moins de 24h.

Le kit standard permet de recueillir de la salive via un frottement contre la partie interne de la joue. C’est une technique indolore et les échantillons ont l’avantage d’être gardés plus longtemps. Il y a aussi les échantillons non standards comme les cheveux, ou la tache de sang, mais il faut en informer le laboratoire au préalable. Si vous vous demandez comment faire un test de paternité, les étapes à suivre sont les suivantes :

  • Retirez les écouvillons de leur emballage sans toucher le bout ;
  • Insérez l’écouvillon dans la bouche pendant 15 secondes, que ce soit pour le père ou l’enfant ;
  • Lorsque vous aurez mis les 2 écouvillons dans l’enveloppe, laissez sécher à température ambiante 30 minutes ;
  • Bien sceller l’enveloppe ;
  • Remplissez le formulaire d’autorisation et glissez-le dans la bonne enveloppe ;
  • Attendez les résultats.

Quels sont les échantillons possibles et leur degré de fiabilité ?

À titre d’informations, la technique classique, comme nous l’avons indiqué plus haut, pour effectuer un test adn est le frottis buccal avec de cotons tiges stériles. La précision est de 99.99% avec une possibilité de garder l’ADN pendant plusieurs mois à 4°C. Par degré de précision, voici la liste des échantillons non standards que les labos d’experts peuvent analyser :

La tache de sang avec 95% de fiabilité ;

Les cheveux (6 à 10 bulbes de cheveux) avec 80% ;

La cire d’oreilles, le chewing-gum, les ongles et la brosse à dents avec 75% de probabilité ;

Les mégots de cigarette avec un taux de 65% ;

Le rasoir, en prélevant les restes de barbe, à raison de 50% de véracité.

Faire un test de paternité pendant la grossesse est-ce possible ?

Si vous désirez lever tout doute sur le père biologique d’un enfant à naître, il est tout à fait possible de faire un test de paternité pendant la grossesse. Il s’agit d’un test qui peut se faire via un prélèvement sanguin de la mère car il va contenir l’ADN Fœtal. Les techniques invasives comme l’amniocentèse ou encore le prélèvement de poils à travers le col de l’utérus sont plus délicates.

A l’instar du test de paternité traditionnel, l’ADN du futur bébé va faire l’objet d’une comparaison avec les marqueurs génétiques de son père supposé. Afin que ce test soit considéré comme étant légal, il doit faire suite à une procédure judiciaire.

Qu’en est-il des résultats du test : sont-ils fiables à 100% ?

Lorsque vous allez faire un test ADN, il y a deux résultats possibles : l’inclusion, c’est-à-dire que les résultats sont à 100% positifs. L’exclusion est possible, quand le résultat est de 0%. Une fois que le labo aura reçu les échantillons, une étude des 15 marqueurs génétiques sera lancée. Une étude sera faite afin de déterminer avec exactitude les liens de parenté !

La légalité des tests adn de paternité en France

Le test de paternité est un test génétique qui ne peut pas se faire librement en France. La réglementation française impose qu’il soit fait dans le cadre d’une procédure judiciaire. Afin que les résultats soient valides aux yeux de la loi, il faut donc engager un avocat, qui se chargera d’appuyer votre demande. Toutefois, l’accord du père présumé sera toujours requis. S’il ne peut pas prouver un tel refus, cela s’apparentera, selon le juge, à un aveu de paternité. Comme la procédure légale peut durer plusieurs années, nombreuses sont les personnes désirant passer par les laboratoires étrangers. Il ne suffira que de patienter quelques jours pour avoir les résultats et une filiation établie !

Nos Accréditations
(Norme ISO - CAP - ACLASS)